Bernina 215 Simply Red en test

Nouria a testé la Bernina 215. La première de la gamme en prix mais pas en qualité !

Retrouvez son blog ici

BE215

Cette machine est peu encombrante, très facilement maniable et transportable, qui peut trouver sa place facilement  aussi bien dans un studio que dans un atelier. Et vous pourrez même vous offrir le luxe de la mettre dans le coffre au moment de partir en vacance, p’tit mari n’y verra que du feu, ni vu ni connu.

Le contenu du carton

2015-05-22 20.36.29

La machine, c’est logique et nécessaire en même temps.

– Une housse

– La pédale avec enrouleur (Un bon moyen de ranger le câble qui est relativement long)

2015-05-22 20.41.09

– Une trousse avec tout le nécessaire pour débuter (3 canettes, 2 bobines de fil mettler, 1 pack d’aiguille, un découvit, un petit tube d’huile, 5 pieds de biche, une table d’extension et certains accessoires).

Le fonctionnement de la machine

Je tenais à noter que l’on parle d’une touche start-stop, mais elle n’y est pas.

– Un porte bobine supplémentaire pivotant qui se trouve sur la machine

– Un enfilage semi automatique, que l’on retrouve sur la 530 aussi, il faut juste veiller à ce que l’aiguille soit en position haute.

– Machine informatisé avec 10 points et 1 boutonnière manuelle, les points sont clairement identifiables, il suffit juste de sélectionner le numéro correspondant à son choix.

2015-05-23 11.58.23

– Une touche pour régler la position de l’aiguille au moment de l’arrêt.

– Touche pour coudre à vitesse réduite.

– Des touches de réglages de la largeur et longueur du point.

– Petit plus, on trouve une balance, c’est un bouton qui permet de régler la machine lorsque les points sont déformés (trop serrés, sautent etc) sur certaines matières.

La prise en main est trèsproducts_machines_215_overview_row1_left_wide_skin facile, et le mode d’emploi très rapide à lire. Ce qui ne rebutera pas la couturière débutante (point positif)

Elle est toute mignonnette et petit bonus on peut la customiser, vous pouvez choisir un skin sur le site Bernina, soit créer le vôtre, et vous aurez une machine unique, qui vous ressemble.

2015-05-25 10.03.20

Un bobinage de canette hyper simple, il s’arrête dès que la canette est pleine, le remplissage de la canette est régulier.

Pour en voir plus c’est ici

Une petite photo pour  voir le chemin du fil pour le bobinage.

Le détail de l’écran informatisé.

Couture sur jersey

Je couds énormément de jersey, de cuir, de simili et d’épaisseurs, je pense que cela peut faire pencher la balance pour le choix de cette machine et comme je sais que beaucoup de couturières débutantes et mêmes expertes cousent pas mal d’accessoires (sacs) il était normal de tester ces matières.

Cas du T-Shirt en jersey :

2015-05-23 10.38.05

Toutes les coutures sont faites à la machine sans surjeteuse, je me suis mise à la place de la couturière débutante ou intermédiaire qui n’a pas une de ces machines entre ses mains. J’ai eu recours à une aiguille spéciale jersey, pas de points qui sautent, de boucles, de blocage. Le tissu est parfaitement entraîné. On peut utiliser la machine à demi-vitesse en appuyant sur le bouton. Ce qui permet à une débutante qui tâtonne de prendre son temps et de ne pas s’affoler si la machine va trop vite, elle aura le temps de prendre ses repères.

Vous pouvez vous lancer donc sans problème dans la couture de ces matières qui font peur à beaucoup d’entre vous.

Numéro de touche 8, couture tissu stretch

Le gros bouton rouge, c’est la marche arrière, j’ai eu du mal à le trouver, je cherchais une petite touche

Couture sur cuir

Ne devant pas coudre de cuir  pour le moment, j’ai utilisé une chute de de cuir de très belle qualité, épaisse, et non lisse avec utilisation d’une aiguille spécial cuir. Des jolies coutures, bien régulières, autant sur l’envers que sur l’endroit, sans toucher à la tension du fil,  même sur double épaisseur et ceci sans pied spécial, Tout s’est passé sans difficultés,  Même résultat avec une aiguille normal.

2015-05-23 11.58.232015-05-23 12.00.22

J’ai utilisé un point droit et un point zigzag peu large.

Couture sur simili, doubles et triples épaisseurs

Le test du simili, doubles et triple épaisseurs.

2015-05-23 16.39.17

Un sac en simili dragon relativement épais avec une couche de feutrine sur l’envers, plus un coton entoilé de vlieseline épaisse. Aucun souci du début jusqu’à à la fin de la couture, et pour pousser le test à son maximum, je n’ai pas utilisé d’aiguille spéciale, ni de pied spécial, de très belles coutures, pas un seul blocage du fil ou de l’aiguille.

Le seul hic fut au moment  de coudre la sangle avec 6 épaisseurs de simili et 6 de coton puisque la sanglé est pliée en 3, les points sur l’envers s’emmêlaient, formaient des boucles etc, après maintes réglages et changement de fil, tout est rentré dans l’ordre.

Hé le sac fini

2015-05-26 17.51.53

En ce qui concerne le test sur jacquard, le même résultat, j’ai juste surfilé les pièces à la sur jeteuse  elles s’effilochaient dangereusement et au final je me retrouvais avec une taille 12 ans.

Couture sur polaire2015-05-26 17.52.05

Pour voir comment elle réagissait, j’ai coupé et vite cousu un snood en polaire et coton, rien à dire, tout a été sur des roulettes, je sais, je radote me direz-vous ? mais c’est pour la bonne cause et pour vous conseiller au mieux.

Couture sur mousseline, viscose fine et dentelle

Pour finir, j’ai cousu de la dentelle, de la viscose fine et de la mousseline, ce sont des matières réputées difficiles, elles glissent, trop fines, pas de tenue. Au final les tissus sont bien entraînés,  ils ne sont pas avalés au niveau des griffes, je ne me suis pas arrachés le peu de cheveux qui me restaient, d’entrainement. Désolée pas de photos, car il s’agit de cadeaux

Une petite couture de biais sur une maille verte

2015-05-26 17.52.54

Pour conclure

Positivement :

Pas bruyante, un doux ronronnement. Elle est réglée comme une horloge suisse ce n’est pas un jeu de mots. Je n’ai cassé aucune aiguille.

Avale les épaisseurs sans problèmes mêmes les tissus et matières réputées difficiles, un très bon moteur qui ne rechigne pas à la tâche. Enfilage hyper simple, utilisation conviviale.

Je la conseille autant aux débutantes qu’aux expertes, même si  10 points peuvent paraître insuffisants mais souvent on utilise que 4/5 points.

Un très bon rapport qualité / prix

Négativement :

L’absence de points décoratifs, de coupe fil automatique, de touche de couture sans pédale, une seule boutonnière et manuelle de surcroît.

A part ces petits détails, je ne lui vois aucun autre défaut, la qualité de ses coutures fait oublier le reste

Elle peut servir longtemps à toutes les couturières  quel que soit leur niveau d’expérience, en la complétant d’une surjeteuse/recouvreuse pour celles qui veulent aller plus loin dans leurs créations.

En un mot ce n’est que du Bonheur et la couture devient plaisir sans prise de tête…

Pour foncer l’acheter c’est par ici.  Vous pouvez y aller les yeux fermés, avec un très bon SAV, un professionnalisme au top  vous ne risquez rien et petit plus chez Stecker, la garantie peut être triplée, si c’est pas du bonheur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s