Bernina B700 en test

Anne-Marie, bloggeuse et professeur de patchwork, à tester la brodeuse Bernina B700.

Blog du cours : Au fil des blocks : Cliquez-ici

Blog personnel : Anemago : Cliquez-ici

Découvrez son expérience avec cette machine à broder ! Merci à elle pour son avis.

Passionnée par les loisirs créatifs depuis mon jeune âge, c’est dans les années 1990 que je découvre le Patchwork. J’enchaîne rapidement les cours, tout d’abord comme élève puis ensuite comme formatrice. Je m’essaie à différents styles et cherche sans cesse de nouvelles techniques et de nouveaux accessoires pour continuer à évoluer.

Deux machines à coudre Bernina trônent dans mon atelier: une Bernina 1120 achetée en 1991 et une Bernina Aurora 440QE achetée en 2005.

Cette dernière m’attire tout d’abord pour son pied BSR, idéal pour le quilting main libre. Ce n’est que quelques années plus tard que j’achète le module de broderie compatible Bernina 440 et commence la broderie machine. Les broderies servent à l’embellissement de mes travaux créatifs, mais elles restent malgré tout occasionnelles.

C’était jusqu’à ce que les Ets Stecker me proposent de tester la Bernina 700…

machine-a-broder-bernina-serie7-700

Dès réception et après un rapide tour d’inspection de la part du chat, j’ouvre enfin la boîte de la machine à broder. Elle est livrée avec trois cadres à broder, un multisupport pouvant accueillir jusqu’à 15 fils, une housse de protection et un coffret d’accessoires. J’installe le module à broder sans aucune difficulté et examine le tout.

La machine est imposante et semble solide. La qualité Bernina est présente, avec une belle ligne et finition. Elle prend une bonne partie de la surface de travail une fois couplée au module de broderie, mais n’ayant pas besoin d’un ordinateur portable pour fonctionner, j’ai malgré tout un gain de place important. Son poids permet une bonne stabilité de la machine.

Dès que l’écran tactile s’allume, je suis séduite. C’est intuitif et fonctionnel. La navigation dans les menus est simple et rapide. Pas besoin de me référer au manuel pour commencer à la paramétrer. Je découvre la bibliothèque de motifs inclus dans la machine. Elle est diversifiée et attrayante, composée de motifs modernes et plus traditionnels. De nombreux alphabets sont disponibles, de même que des bordures.

Je trouve un motif qui me plait et le sélectionne pour réaliser ma première broderie. L’écran est suffisamment grand que pour visionner mon motif et commencer à le retravailler. Pas besoin de logiciel pour modifier la taille de ma broderie, ou pour la combiner avec un autre motif: tout se fait directement sur la machine. Je change l’inclinaison de mon motif, je le déplace et le positionne correctement par rapport à mon cadre. De nombreux conseils sont donnés par la machine, tant au niveau de la préparation de la machine que du matériel à utiliser. Les broderies modifiées peuvent être enregistrées sur la machine ou une clé USB pour être sauvegardées.

Après une rapide prise en main, je lance la première broderie…

La Bernina 700 n’est pas trop bruyante, ce qui est parfait comme elle se trouve dans nos pièces de vie. Les canettes contiennent 70% de fil en plus que les canettes traditionnelles, ce qui évite les interruptions trop fréquentes de la broderie.

Plusieurs minutes plus tard, vient le résultat final. La broderie est belle, régulière, précise. Les points d’arrêts et la coupe des fils de raccord m’évitent de devoir retravailler la broderie à la main. Il ne m’en faut pas plus pour être conquise et me convaincre que cette machine à sa place dans mon atelier…

Après plusieurs broderies, la qualité est toujours présente. Je complète ma collection de broderies en allant sur OESD et les charge facilement sur la machine. Pendant que la machine travaille, je peux coudre avec ma machine à coudre ou préparer les broderies suivantes. Là où je devais rester près de ma Bernina 440 QE, je suis libre de travailler sur d’autres projets.

Au final, j’apprécie le fait de dissocier machine à coudre et machine à broder. Je ne me sens plus bloquée comme je l’étais avant, pressée par le temps de finir ma broderie pour que mon projet avance au niveau de la couture. Le grand format des broderies m’inspire pour passer à d’autres supports: essuis, vêtements, … J’ai plus de possibilités et moins de contraintes créatives.

La Bernina 700 est définitivement un coup de coeur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s