BROTHER M240ED Disney (c) en test

La petite dernière de chez Brother, leur nouvelle brodeuse est passé entre les mains expertes de la blogueuse Chasrivari.

Son blog

Sa page Facebook

———————————————————-

Je vous avais parlé de cette machine dès le mois de septembre sur le blog car elle fait partie des nouveautés Brother pour 2018. Alors lorsque les établissements Stecker m’ont proposé de tester la nouvelle Brother M240ED, forcément j’ai dit oui !

Si vous n’avez pas la patience de lire l’ensemble de l’article (ce qui serait dommage!), voici une petite synthèse de ce que j’en pense pour chacun des critères suivants (insatisfaisant/satisfaisant/bien/très bien/excellent), en tenant compte à chaque fois du positionnement prix de la machine :

–          Broderie sur divers tissus                           Bien

–          Facilité d’utilisation                                    Excellent

–          Motifs inclus                                              Très bien

–          Accessoires                                               Très bien

–          Qualité de la broderie                                 Bien

–          Champ de broderie                                     Bien

–          Enfilage/coupe fil                                        Excellent

–          Volume sonore lors de la broderie                 Bien

Si je devais mettre une note à cette petite machine, ce serait probablement un 8/10, car elle est très facile à prendre en main et très conviviale. Avec son petit budget, elle me paraît idéale pour débuter dans la broderie machine.

Il y a une quinzaine d’années, j’ai découvert la broderie machine avec la Brother PE180D, qui est une ancienne version de la M240ED, et c’est grâce à cette petite machine que je suis définitivement devenue « accro » à la broderie machine. Tester la M240ED aujourd’hui a donc eu l’effet sur moi de la madeleine de Proust !

Cette machine ultra récente est une brodeuse seule. Elle a une cousine, la M280D, qui elle est une machine combinée couture et broderie et qui présente pour la partie broderie exactement les mêmes caractéristiques de broderie que la M240ED.

La M240ED est la plus petite brodeuse chez Brother mais elle permet pour moins de 700€ de s’initier à la broderie machine, ce qui est assez remarquable !

 

Présentation de la Brother M240ED

Tout d’abord, voici à quoi elle ressemble :

C’est un « bébé machine à broder » ! C’est un tout petit gabarit : elle mesure environ 50 cm de large, 21 cm de profondeur, et 30 cm de haut. Comme le module de broderie est amovible, c’est une machine qui tiendra très peu de place dans un placard par exemple.

Ses principales caractéristiques :

–          Un champ de broderie de 10×10 cm : vous allez me dire « oui mais 10×10, ce n’est pas grand, tout de même ». Je vous répondrai que certes, c’est un petit champ de broderie, mais qui est à mettre en perspective avec le prix de la machine. Pour avoir un champ de broderie un peu plus grand (13×18 par exemple), il faut passer à la Brother Innovis F440e, et là, c’est tout de suite 200€ de plus environ. Et puis, vous verrez qu’au cours de mes tests, j’ai essayé de montrer qu’avec un champ de 10×10 cm, on peut quand même broder de grands motifs.

–          Un écran tactile couleur LCD : Alors là, pour moi, c’est franchement un très gros avantage de cette machine. La PE180D sur laquelle j’ai débutée avait un écran noir et blanc, pas très ergonomique. Autant vous dire qu’il fallait être concentrée pour utiliser les bonnes couleurs de fils au bon moment. L’écran de la M240ED est suffisamment grand (9,4 cm), on distingue bien les motifs, il est très convivial et on se repère facilement dans les différents boutons. Sauf erreur de ma part, il me semble que c’est d’ailleurs le même qui est sur la Brother NV800e, c’est donc très bien d’avoir cette même qualité d’écran sur une plus petite machine.

–          Des fonctions d’édition des motifs disponibles sur la machine : on peut directement sur l’écran faire pivoter les motifs, les inverser, les redimensionner, les combiner avec d’autres motifs de broderie ou avec du texte ou des motifs d’encadrement présents sur la machine. La disposition du texte peut être modifiée (espacement, arrondi, …). L’écran est suffisamment grand et de bonne résolution pour que ces manipulations puissent se faire facilement.

–          Une vitesse de broderie de 400 pts/mn : ça n’est pas une vitesse très élevée mais encore une fois, pour s’initier à la broderie machine, ça convient tout à fait. Par contre, il n’est pas possible de modifier la vitesse sur cette machine.

–          125 motifs de broderie intégrés (dont 45 motifs Disney (c)), 10 styles de polices de caractères intégrés), 10 formes d’encadrement et pour chacune, 14 styles de bordure : j’avoue que lorsque j’ai vu que Brother proposait de nouveau sur ses machines des motifs Disney (c), j’ai trouvé que c’était très chouette ! Je suis une fan de l’univers Disney (c), j’étais donc très contente de pouvoir découvrir quels motifs étaient proposés sur cette machine. Il y a bien sûr des motifs Disney (c) classiques (Mickey, Minnie, Donald, Winnie l’ourson…) mais aussi des personnages plus récents (Reine des neiges, Zootopia, Cars, Toys Story, Nemo…). D’une façon générale, je dis toujours que l’on n’achète pas une machine en fonction des motifs intégrés, mais j’ai trouvé sur cette machine des motifs très sympas (et pas que des Disney(c)) et beaucoup plus modernes que ceux présents sur ma petite PE180D. Il y a même quelques motifs d’appliqués, de FSL (dentelle), de quilting, qui permettent de s’initier à ces différentes techniques facilement.

–          Autres fonctionnalités : enfilage automatique de l’aiguille, système de remplissage de la canette, détecteur de fin de canette et capteur de fil supérieur (en cas de casse ou de fin de bobine), coupure des fils à la fin d’une couleur (elle ne coupe pas les fils à l’intérieur d’une couleur, il faut les couper soi-même), port USB pour pouvoir broder des motifs autres que ceux présents sur la machine.

–          Les accessoires fournis : voici en photo ce que vous trouverez entre autres avec la machine :

Elle est fournie avec 5 canettes, dont 4 pleines. Sur la photo, vous constaterez que pour mes tests, j’ai consommé environ 3 canettes et demi. Ces 4 canettes pleines permettent donc de broder déjà un certain nombre de motifs avant de devoir racheter du fil. Et si vous vous posez la question, sachez que c’est du fil de canette #90 qu’il faut utiliser (chez Brother, c’est le fil sur la bobine verte).

J’ai regretté qu’il n’y ait pas un tout petit tournevis pour régler la tension du boîtier de canette. Mais c’est le genre de choses que l’on a bien souvent déjà chez soi.

En option, vous pouvez également avoir sur cette machine un petit cadre à broder (pour broder des motifs de 60×20 mm, 47×25 mm, ou 27×33 mm) et un cadre repositionnable 10×17 cm.

Mes tests sur la Brother M240ED

Pour mes tests, j’ai fait en sorte d’utiliser des tissus différents (cretonne, éponge, jersey, organdi, fausse suédine…), des fils de marques différentes (Brother, Madeira, Gunold, …) et de matières différentes (viscose, polyester, métalliques). J’ai utilisé également différents renforts de broderie (à déchirer, à découper, autocollant, hydrosoluble…) en fonction des motifs. Pour le fil de canette, j’ai utilisé celui fourni avec la machine. Concernant les réglages de la tension des fils, j’aurais pu rester avec ceux d’origine, mais j’ai trouvé que j’obtenais de plus jolis résultats en augmentant légèrement la tension du fil de canette. J’ai également fait en sorte de tester différentes techniques de broderie.

 

Comme à chaque fois, j’ai fait mes armes sur des motifs intégrés de la machine et lorsque je me suis sentie suffisamment à l’aise, je suis passée aux choses sérieuses !

Pour commencer, j’ai choisi de broder l’un des motifs Disney (c) inclus dans la machine :

(c) Disney

J’aime beaucoup cette petite Minnie qui coud, alors j’ai choisi d’utiliser la broderie pour faire un petit coussin de porte (cousu avec la machine à coudre).

 

J’ai voulu tester les fonctions d’édition de motifs disponible sur la machine. J’ai donc utilisé l’un de mes motifs (les groseilles) et directement sur la machine, j’ai ajouté un motif d’encadrement et du texte brodé en arrondi. C’est une manipulation qui est très facile à faire.

J’ai aussi testé la broderie avec du fil métallique (en suivant les conseils que je donne ici) :

Aucun souci particulier pour ce motif crée par mes soins dans le Bernina DesignerPlus 8.

 

Une fois en confiance avec la machine, je suis ensuite passée à des matières plus difficiles et pour commencer l’éponge :

J’ai choisi ici de broder sur un petite essuie-mains un élégant motif intégré au logiciel Bernina DesignerPlus 8 et je suis très contente du résultat.

 

La broderie sur une matière épaisse comme le jean ne pose pas de souci non plus à la machine :

(motif Disney intégré à la M240ED) (c) Disney (c) Disney Pixar

Du coup, quand mon petit garçon a vu le motif, il a voulu le même sur son gilet ! Et hop, une petite broderie sur un gilet (pas tout neuf) en maille !

(c) Disney (c) Disney Pixar

Pour faire cette broderie, j’ai choisi de ne pas encadrer le gilet car la fermeture éclair gênait. Du coup, par sécurité, j’ai ajouté un faufilage autour du motif (crée dans le logiciel PE Design Plus2).

Comme je voulais avoir moi aussi ma petite broderie Disney (c), j’ai brodé l’un de mes T-shirts avec cette tête de Mickey sur laquelle j’ai complètement craqué !

(motif Disney intégré à la M240ED) (c) Disney

Pour celles qui se poseraient la question, j’ai encadré mon T-shirt. Avec un cadre 10×10 cm, cela se fait très bien.

Comme les motifs de broderie d’animaux avec lunettes sont à la mode en ce moment, j’ai voulu tester ce motif intégré à la machine sur de la fausse suédine et ça passe très bien :

Pour tester une broderie sur un tissu plus léger, j’ai brodé ce petit motif intégré à la machine et lui ai ajouté un encadrement fantaisie pris aussi parmi ceux de la machine. Comme je souhaitais faire un petit coussin garni de lavande, j’ai également ajouté un contour ouvert dans le bas (crée dans le PE Design Plus2). Avant de broder ce contour, j’ai placé une pièce de tissu sous le cadre pour pouvoir créer mon petit coussin :

Dans la série « motifs réalisés tout dans le cadre », j’ai brodé un motif de bloc de patchwork intégré à la machine, et en lui ajoutant un encadrement tout simple et en plaçant du tissu au dos du cadre, j’ai obtenu un dessous de verre très sympa :

Une autre technique que l’on peut tester facilement avec la machine, le FSL. J’ai choisi ici un motif d’étoile (intégré à la machine) :

Et pour celles qui sont sceptiques sur la taille du champ de broderie, voici trois exemples de ce que l’on peut faire en repositionnant le cadre :

Tout d’abord, j’ai utilisé l’un des motifs de bordure intégrés à la machine et l’ai brodé 2 fois. J’ai été petite joueuse en ne le faisant que 2 fois, mais en gérant bien le repositionnement du cadre, on peut broder de grandes bordures :

Si vous possédez le PE Design Plus2 ou le PE Design 10, vous allez pouvoir créer des plus grands motifs que 10×10 cm et faire en sorte qu’ils soient brodés en plusieurs étapes sur la machine. La seule condition est que chacune des étapes soit constitué d’un morceau du motif indépendant des autres et d’une taille maximale de 10×10 cm.

Ici, ce motif de cornet de glace (que l’on peut créer sans souci dans le PE Design Plus2 et qui mesure un peu plus de 16 cm de haut) a été brodé en 2 fois (le cornet puis la boule de glace). Si vous avez le cadre repositionnable 10×17 cm, cela se fait très bien, sinon, il faut procéder en 2 encadrements avec le cadre 10x10cm :

Pour cet autre motif, j’ai d’abord brodé en 2 temps le maillot de bain (crée dans le PE Design Plus2 pour être brodé dans un cadre 13×18 cm) de la même façon. Puis j’ai ajouté un motif de texte crée lui aussi dans le PE Design Plus2 et lui aussi brodé en 2 fois :

Cela signifie qu’en 4 encadrements, on peut obtenir ici un motif qui fait environ 17 cm de large et 18,5 cm de haut environ. En gérant bien les repositionnements de motifs, on peut donc broder de plus grands motifs que 10×10. Attention, par contre, il faut bien à chaque fois que chaque morceau du motif qui sera brodé soit bien indépendant des autres (par exemple le haut et le bas du maillot, ou le haut et le bas de la glace).

 

Mon avis sur la Brother M240ED

Voici donc en détail mon avis sur différents critères. Attention, cet avis tient compte bien sûr du positionnement prix de la machine.

Broderie sur divers tissus : Bien

Mes tests m’ont permis de vérifier que l’on pouvait broder avec cette petite machine aussi bien de l’éponge que des tissus très légers. Par contre, quelques petites remarques :

Une fois relevé, le pied de biche ne se soulève que très peu au-dessus du cadre. Cela signifie qu’on ne peut pas broder de matières très épaisses car elles risqueraient de ne pas pouvoir être glissées sous le pied de biche. Je ne suis donc pas sûre qu’un peignoir épais puisse être brodé avec cette machine, ni un tapis de selle par exemple (cette machine n’est pas prévue pour ça).

J’ai réalisé mes tests sur plusieurs jours, pas plus d’1h ou 2h à chaque fois, mais à mon avis, une petite machine familiale comme celle-ci n’est pas faite pour un usage intensif.

Facilité d’utilisation : Excellent

C’est le gros point fort des machines Brother, et cela se confirme avec la M240ED. Elle est très simple à prendre en mains, l’écran est très convivial, on repère vite les différentes fonctionnalités. Bref, un énorme progrès par rapport à ma petite PE180D !

D’une façon générale, pour bien prendre en mains sa machine, je conseille de commencer par  bien lire le manuel d’instructions. Il fait ici à peine 50 pages, c’est vite lu, mais au moins, vous saurez à quoi servent les différents boutons.

Motifs inclus : Très bien

Honnêtement, j’ai trouvé certains des motifs inclus très sympas. Mais encore une fois, l’achat d’une machine ne doit pas se faire uniquement en fonction des motifs intégrés, car on peut bien sûr broder d’autres motifs, achetés ou téléchargés gratuitement sur internet, ou même crées directement dans un logiciel. En plus, avec le port USB, il est très facile de les transférer sur la machine.

Une petite remarque à ce sujet, ne mettez ni accents, ni trémas, ni cédille, ni caractère « spécial » dans le nom de vos fichiers de broderie, la machine ne les reconnaîtrait pas.

Accessoires : Très bien

Il y a tout ce qu’il faut (hormis un petit tournevis pour régler le boîtier de canette) donc rien à dire de spécial sur ce point.

Qualité de la broderie : Bien

La qualité de broderie sur cette machine est tout à fait correcte. Je sais qu’à l’époque, je débutais, mais je me rappelle avoir eu de vrais ratés avec la PE180D, alors qu’avec celle-ci, j’ai eu des résultats globalement très corrects.

Bien sûr, elle n’a pas la qualité de broderie et la polyvalence d’une machine multi-aiguilles, il m’a fallu aussi parfois ajuster un peu la tension du fil supérieur (pour les motifs étroits en particulier) mais globalement, elle s’en sort plutôt bien.

Je vous conseille comme cela est recommandé dans le manuel de toujours bien tenir le fil supérieur au début de la broderie, cela permet de bien amorcer la broderie. Les rares fois où je ne l’ai pas fait, ça s’est vu très vite, la broderie n’était pas belle.

Champ de broderie : Bien

On est certes sur un petit champ de broderie mais cela suffit tout à fait pour personnaliser des vêtements, des petits sacs, des trousses, des essuie-mains… Et puis il ne faut pas oublier qu’en utilisant la technique du repositionnement de motifs, on peut broder de plus grands motifs et occuper plus d’espace. Vous n’êtes pour cela pas forcément obligé de prendre le cadre repositionnable 10×17, même s’il est très pratique (je ne l’avais pas pour mes tests), par contre, un logiciel sera encore plus utile pour cela (pour pouvoir imprimer les motifs par exemple, ou les couper en plusieurs morceaux).

Et surtout, il faut bien utiliser le petit gabarit en plastique fourni avec le cadre, il est votre ami et vous permettra de positionner précisément vos motifs.

Maintenant ce champ de broderie a aussi ses limites. Si vous aimez par exemple faire des motifs tout dans le cadre, forcément, les possibilités seront plus restreintes. De même, si vous rêvez par exemple de broder votre linge de toilette ou des housses de coussin avec de grands monogrammes ou des motifs composés de morceaux plus grands que 10 cm, là encore, ce ne sera pas possible.

Enfilage/coupe fils : Excellent

Tout cela fonctionne parfaitement, rien à dire de plus si ce n’est que je vous recommande avec ce genre de machines de couper vos fils très régulièrement en cours de broderie (à chaque changement de couleur par exemple), cela permet d’avoir un résultat plus propre à la fin et d’éviter que certains fils se retrouvent coincés sous des points de broderie (ce qui les rend plus difficiles à couper).

Volume sonore : Bien

Je n’ai pas de remarque particulière sur ce point. Sur ce genre de petites machines familiales, le volume sonore est tout de même assez faible, même si parfois le bruit de la canette qui tourne est assez présent.

 

Au final, c’est une machine que je trouve parfaite pour s’initier à la broderie machine. Son petit budget est un atout indéniable, mais elle est également très facile à utiliser et propose des motifs intégrés très chouettes qui permettront de s’initier à plusieurs techniques de broderie de façon ludique.

Le champ de broderie de 10×10 n’est effectivement pas très grand, mais c’est déjà un bon début, et tout à fait suffisant pour personnaliser des vêtements ou des accessoires. Et si vous avez la chance d’avoir en plus un logiciel, vous pourrez alors facilement diviser des motifs pour pouvoir les broder en plusieurs fois (encore une fois, à condition que chaque morceau brodé soit indépendant des autres).

Quand vous aurez fait le tour de ce que vous pouvez faire avec cette machine (et ça prend déjà un certain temps), il sera toujours temps si vous êtes accro (et je ne doute pas que vous le deviendrez), de passer à un modèle supérieur. Et peut-être un jour finirez-vous avec une grosse machine multi-aiguilles comme moi !

Par contre, si vous souhaitez lancer une activité autour de la broderie machine, ou si vous savez d’avance que vous voulez broder de grands motifs (pour faire des ITH par exemple ou broder de grands motifs sur du linge de maison, des vêtements…), il vaut mieux envisager un modèle supérieur, la NV800e me paraissant être sur ce point un très bon compromis.

N’hésitez pas à me poser toutes vos questions sur cette machine ! Et surtout n’hésitez pas non plus à contacter directement les établissements Stecker que je remercie au passage pour leur grande confiance et qui sauront vous donner tous les renseignements sur la Brother M240ED !

A bientôt !

 

Merci à Chasrivari pour son article toujours aussi complet !

2 réflexions sur “BROTHER M240ED Disney (c) en test

  1. Ballieu dit :

    Bonjour
    Je viens d’acheter la machine à broder disney de brother
    Et j’aimerai réaliser comme vous des appliqués.
    Donc pour noël je compte m’acheter la scan n cut mais lorsqu’on découpe un motif. Du scan n cut sur Le tissus comment reproduire le motif sur la machine m240ed de chez brother ?
    Faut il acheter encore un logiciel ?
    Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s